Newsletter

Calendrier

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Le printemps arrive.

tc20 0

Les jours rallongent, les nuits s’émiettent, le printemps est enfin à nos portes. Quelle bonne nouvelle !

On range les lainages… ou presque !! Parce qu’il faut que je t’avoue, j’ai craqué pendant ma semaine parisienne sur des coupons de laine (et pas que) à tomber. Mais je t’en parlerai la prochaine fois.

Donc, on range les lainages et on sort du placard tout ce qui peut nous faire penser au printemps. Les tissus tout fins, aériens, avec des petites fleurs (plein de petites fleurs), des jeux de transparence, de la fluidité, de la couleur, bref, tout ce qui nous fait du bien pour oublier la grisaille de l’hiver.

Le résultat donne une jolie tunique (un peu grande mais ça passe), au décolleté généreux, avec des manches raglans et sans pinces mais plissée stratégiquement à l’encolure.

Concernant le patron, je l’ai trouvé dans le Couture Tendance n° 20, tunique 56 (qui correspond à la pochette NewLook 6110).

Et le tissu date de… 2010 au moins. 8-O  Si, si, je t’assure ! Déjà 7 ans que je couds, et il me reste encore des coupons achetés à mes débuts. Celui-ci doit provenir de chez Stop Tissu à Belleville.
Un point important qui mérite d’être souligné : j’ai utilisé pour la première fois des aiguilles Microtex de 60 car le tissu est ultra léger. Waouuuh ! Ca fait toute la différence. Aucun fil de trame tiré, les fils de bobine ne font pas de nœuds affreux sur l’envers, un vrai bonheur.

tc20 1

tc20 2

Gros plan sur l’encolure plissée.

tc20 3

Le décolleté suit parfaitement le buste et reste bien plaqué.

tc20 4

Les boutons appartenaient à ma mamie. Ne sont-ils pas parfaits ?!?

tc20 5

Je me suis éclatée sur les finitions… aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur grâce aux coutures anglaises.

tc20 6

La parementure est cousue entièrement à la main. J’apprécie d’ailleurs de plus en plus la couture à la main même si c’est longggggggg.

Je ne suis et ne serai jamais rapide sur mes cousettes, trop perfectionniste pour ça.  :lol: Mais ça ne me dérange pas (disons plus, t’as vu comme je deviens pleine de sagesse ??) de ne pas réussir à sortir une jupe ou un petit haut en une après-midi. J’aime prendre mon temps !

tc20 7

Allez ! Quelques photos de la tunique portée, parce que je sais que tu aimes bien voir ce que ça donne.

tc20 8

Ce décolleté… j’adore !

tc20 9

Encore un gros plan sur le tissu.

tc20 10

Et gros kiff supplémentaire, la tunique est parfaite avec mes escarpins.

tc20 11
Tissu : Stop tissu - Patron : Tunique 56 du Tendance Couture n°20

Pour conclure, cette tunique se coud très facilement et les explications du magazine sont bien claires.
Elle est très agréable à porter mais un peu large . J’avais déjà supprimé 2 cm dans la largeur, la prochaine, je peux enlever 2 à 4 cm de plus.

Avant de partir, je t’offre un petit café… bleu ! A très vite, ici même, pour te parler de ma virée de la semaine dernière chez Bennytex.


Soha – Café bleu

Celle qui ne savait pas choisir…

jupeshort

Déjà un mois et demi depuis le dernier billet de ce blog. C’est bien le problème d’avoir la tête dans le guidon en permanence et ne plus avoir le temps ni l’énergie de passer derrière ma machine à coudre (encore moins derrière mon écran).

Donc, quand je me botte les fesses pour penser à autre chose qu’à mon job, il faut pouvoir choisir rapidement un modèle. Le plus simple finalement est de choisir un patron avec lequel je n’aurai pas de mauvaises surprises.

Jupe mainte et mainte fois validée ou short parfaitement patronné ?

Short ou jupe ? Jupe ou Short ?

Heummmm !  :-? Qui a dit que j’étais l’incarnation faite femme de l’indécision permanente ?

Allez c’est parti pour la jupe.

Avec un patron déjà utilisé plusieurs fois, aucun risque de perdre mon temps.

jupe1

Avec une grande chute de lainage marron, aucun risque de dénoter dans ma garde-robe.

jupe2

Avec une doublure en satin doré, aucun risque de me perdre dans le noir.  :-D

jupe3

Une seule modification sur ce patron (déjà rallongé de 10 ou 12 cm), je l’ai allongé une fois de plus, de 10 cm. Cette fois la longueur est parfaite.

jupe4jupe5
Tissus :  Stop Tissu - Patron Burda janvier ’11 modèle 111

Indécise je vous disais ?? Donc ça sera short également.

Un patron Deer & Doe

short1

Un crêpe marine bien chaud.

short3

Des poches à l’italienne.

short2

De jolis plis et une ceinture en « V ».

short4

Aucune modification apportée. Et comme toujours, avec les patrons Deer & Doe, ça tombe parfaitement bien.

short5
Tissu :  Coupons de St-Pierre - Patron : Châtaigne de Deer & Doe

J’ai déjà envie d’un second short en lainage marron à petits chevrons mais surtout, une version en tartan rouge à porter avec de hautes chaussettes noires.

Je vous laisse avec Dido – White flag et vous souhaite un très joyeux réveillon du nouvel an.

Il est 21h34.

peplum0

Il est 18h17 lorsque je lis le thème du prochain défi JRAM, j’attrape mon calepin et griffonne une esquisse (très très moche d’ailleurs) de ce que je souhaite, à savoir :

  • Un buste à découpe princesse
  • Une encolure en V
  • Des petites manches ou mancherons
  • Une basque relativement longue et à plis plats

Me voici lancée à la recherche de THE patron. Frénétiquement, je sors et feuillette une quantité astronomique de Burda, d’Ottobre, Neue Mode, Simplicity, NL et autres (j’ai vraiment autant de patrons que ça ?? Ca devient honteux tiens !   :-? ) mais rien ! Je ne trouve rien. Arffff ! J’aurais dû acheter le Burda Août de l’année dernière.

Il est 19h26 et mon estomac sur pattes tourne autour de la cuisine en geignant qu’il a faim, et cela, malgré l’encas pantagruélique qu’il s’est enfilé en rentrant du bahut… je file préparer le repas. Ça sera du simple et rapide, steacks et pommes de terre salardaises (surgelées, mais elles sont à se taper le cul parterre).

Bon, je ne suis pas du genre à laisser tomber… reste donc une seule solution : on prend une base et on modifie tout. Je me lance.

Il est 21h34.

La base est une chemise Simplicity, cintrée et à découpe princesse sur le devant. Pour les modifications, elles ont été nombreuses vous vous en doutez.

  • Suppression du boutonnage à l’avant et découpe du milieu devant, dans la pliure.
  • Suppression du col.
  • Ajout d’une encolure en V.
  • Découpe du dos en 2 pièces au niveau des pinces verticales.
  • Ajout d’une parementure.
  • Transformation des têtes de manches froncées à l’origine.
  • Ajout d’un zip sur le côté sous la manche.
  • Réduction de la hauteur.
  • Ajout d’une basque à plis.

Oui, oui ! Rien que ça. 8-O

Et le résultat ? Cette tunique n’est pas parfaite, pas assez ajustée à la taille et au niveau des emmanchures, pas assez d’aisance au niveau du dos, mais je l’aime bien. Il reste à l’améliorer un peu et utiliser un tissu plus souple et là, je suis sure qu’elle sera parfaite.

peplum1 peplum2
peplum3
peplum4 peplum5
Tissus : Stop tissu – Zip: Myrtille - Patron : Inspiration patron Simplicity

peplum6

Je vous souhaite une bonne soirée et vous laisse aujourd’hui avec The Stranglers – Golden Brown.

Smile !! Life is beautiful.

Pas prête de recommencer.

ensemble0

Il y a quelques semaines, je me suis mis en tête de faire un petit ensemble en m’inspirant d’un magnifique modèle de robe pour le haut. Pleine d’entrain (et des finances en berne), je me suis lancée le défi fou de tout patronner moi-même. Bien mal m’en a pris ! J’ai passé un temps effroyable sur ce projet. Le prochain a intérêt à être du tout simple sous peine de finir à l’asile…

Pas prête de recommencer.

Pour résumer l’affaire, j’ai commencé par tester la partie haute de la tunique sur une toile. Premier problème, il a fallu doubler la version définitive car mon coton était vraiment trop fin. Second problème, j’aurais dû tester également la partie basse. Je n’accroche pas beaucoup avec le devant… manque de plis, manque de mouvements, je ne sais pas trop. Si j’ai le courage dans quelques jours semaines mois, je pense reprendre le devant et ajouter des basques, des vrais.

C’est le dos qui m’a demandé le plus de boulot. De nombreux essayages, épinglages, coutures, maniements du couds-vite ont eu raison de ma santé mentale. Je crois bien que c’est à partir de ce moment que les cauchemars sont apparus 8-O (comme cette course folle, dans des ruelles sombres et lugubres, à la poursuite de ma tunique qui me narguait en ricanant).
Mais je suis tout de même satisfaite du résultat.

Quant à la jupe, elle manque d’intérêt. Une jupe droite sans fioriture, classique, mais qui a l’avantage, du coup, de pouvoir passer partout.

A cela, on peut ajouter que j’ai tout de même réussi à casser 3 aiguilles, failli perdre un doigt avec le découds-vite et suis tombée en rade de fil marron.

Voici donc la bête : tunique est en coton fin et tout doux (j’avais craqué pour le motif) - jupe en coton stretch et doublée en taffetas marron glacé.

ensemble1ensemble2
ensemble3
Tissus : Myrtille & Stop Tissu – Zip : Myrtille – Patron : Maison

Allez ! On va pas se laisser abattre, j’ai toujours en tête ma petite veste beige et je veux attaquer ma jupe inspiration Haute-Couture. Bah finalement si, je suis prête à recommencer.  :-D

Je vous laisse avec une petite douceur, Christophe Willem - Fragile.

Smile !! Life is beautiful.

(Ré)Apprendre à se connaître.

Lorsque j’ai débuté à la couture, j’avais pour but, entre autres, de pouvoir porter des vêtements qui me vont bien et s’accordent parfaitement à ma silhouette.

Mais comme un chien fou, je suis partie dans tous les sens. J’ai voulu tout coudre, tenter des modèles qui me font craquer sur d’autres (Waouuuh !! Je veux moi aussi la robe tablier qui va si parfaitement aux silhouettes japonaises. 8-O ), avoir absolument le petit haut du moment porté par toute sylphide, …

Crotte de bique (c’est mon juron préféré :-? ) !! Pourtant à 40 ans, je devrais savoir ce qui peut me mettre en valeur ou non ??!? Je crois surtout que j’avais juste perdu de vue cet objectif et cette longue pause couturesque m’a permis de recadrer mes envies et mes besoins.

(Ré)Apprendre à se connaître.

Exit les patrons sans forme, loose, pas ajustés, je visualise maintenant bien mieux les coupes qu’il me faut.

Et dans mes projets incontournables, il y a the perfect small dress… celle qui se porte aussi bien au bureau, qu’à un déjeuner entre amies ou un dîner en amoureux. C’est devenu une obsession. La quête est longue et semée d’embûches, c’est moi qui vous le dis !!

Lorsque j’ai croisé ce modèle dans le Burda classic, j’ai su que nous pourrions nous entendre. Après avoir monté une toile, réajusté le modèle et reporté les différentes modifications, je me suis lancée dans la confection d’une robe test. Le choix du tissu n’est pas parfait mais il me donne une bonne idée du résultat final.

Concernant les modifications, il y en a eu plusieurs :

  • Côté buste, allongement de 2 cm (pas assez), pinces poitrine plus arrondies et suppression des pinces dos.
  • Côté jupe, les pinces dos ont été ajustées ainsi que la courbe dos.
  • La fermeture éclair a été supprimée dans le dos et posée sur le côté sous la manche.




Tissu : Stop tissu – Zip : Myrtille – Patron : Burda Classic  HS 41H mix modèles 4B et 4C

Je suis globalement assez contente de cette robe. Je compte la refaire dans un tissu plus fluide. Et pour aller avec, maintenant il me faut ABSOLUMENT une petite veste courte en lainage léger. :-D
Affaire à suivre !!

Je vous laisse avec un titre de circonstance de Cinema Bizarre – My obsession.

Keep calm and be yourself !

Sous un ciel gris.

C’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas. Alors, on prend le même patron et on recommence. Avec quelques modifications tout de même :

  • La robe s’est transformée en tunique.
  • Toujours pas de zip et dos en un seul morceau.
  • Pas de doublure.
  • Une encolure chipée au modèle de ma prochaine robe (boulimique je vous dis…).
  • Des manches resserrées et plissées
  • Ajout d’un biais liberty Mitsi.

Et croyez moi ou non, mais cette tunique m’a pris un temps fou !! Comme je souhaitais des finitions parfaites, je me suis lancée dans des coutures anglaises avec surpiqûre moutarde, biais bordé à la main et manches retravaillées à plusieurs reprises pour obtenir le résultat souhaité.

En photo, sous un ciel gris.



Tissus : Stop tissu – Biais :  Stragier – Patron : Tendance couture n°7 modèle 44

En regardant les photos, je la trouve tout de même un peu « fade ». Mais comme je souhaite la porter au bureau, je veux qu’elle reste soft. Une idée pour l’égayer un tout petit peu ?? Peut-être ajouter une patte en liberty (avec un bouton moutarde… ou pas) à l’encolure ou en bas ?? Bref ! Si vous avez des idées, n’hésitez pas.

Côté prix, j’ai cassé la tirelire avec un total de 6.40 €uros. Liberty quant tu nous tiens… ;-)

Je vous laisse avec un nouveau titre, This Gray – November Blessing. Moi, je file préparer mon sac pour mon escapade parisienne. Juju, j’arrive !!

Smile !! Life is beautiful.

Petite Souris Rose.

Toc, toc, c’est encore moi. N’imaginez pas que je ne sorte plus la tête de ma MAC, (Quoique si !! J’ai une grosse crise de boulimie en ce moment pour préparer ma garde-robe de printemps… vous n’avez pas fini de m’entendre !) mais cette jupe a été réalisée il y a plusieurs semaines déjà et portée de nombreuses fois. Je n’avais juste pas pris le temps de vous la montrer.

Petite Souris Rose, la blogosphère… la blogosphère, voici Petite Souris Rose.

Maintenant que les présentations sont faites, passons aux choses sérieuses. PSR a vu le jour grâce à un mix des modèles A et B du patron Neue mode n° 23333. Première fois que je m’essayais à ces patrons, trouvés à mini prix (moins de 2 €uros), et il en ressort que les explications sont claires, la réalisation est simple mais ils taillent un peu grand.

Je porte donc PSR en taille basse… je vous montre.



Lainage : Stop tissu – Doublure : Tissu Eco – Zip : Myrtille  - Patron : Neue mode n° 23333

En conclusion :

  • Prendre une taille en dessous pour ces patrons.
  • Faire le modèle B qui me plait tant pour la fameuse garde-robe printemps.
  • Petit prix pour cette jupe qui revient à 6.10 €uros (tissu, doublure, zip, bobine et même le patron est compris). Pas de quoi se priver de recommencer encore et encore !

Je vous laisse avec un titre d’Evanescence – Bring me to life, issu de ma It Playlist. Moi, je retourne à ma couture à la main qui n’en finit plus 8-O !

Smile !! Life is beautiful.

Anti-grisaille

Je tente de reprendre mes bonnes vieilles habitudes et de participer aux différents défis (lâchement abandonnés ces derniers mois) hypra motivant pour reconstituer ma garde-robe d’hiver.

J’ai donc commencé par la « Jupe du Mois » de chez T & N. A la lecture du thème, l’idée de cette jupe est apparue immédiatement. Envie de tester un patron maison qui me trottait dans la tête depuis plusieurs jours, envie de tenter l’aventure « passepoil », envie d’égayer tout ce gris ambiant par une touche de rose.

Ce qui nous donne une jupe forme trapèze avec pli creux à l’avant, entièrement doublée, passepoil maison entre partie haute et basse, fermeture éclair sur le côté parfaitement invisible (Et là j’en suis fière ! La première je pense, aussi bien posée…). Par contre, désolée pour les photos, elles sont… (Comment dire pour rester polie ??) … merdiques ! 8-O Pour avoir une bonne idée des couleurs, il n’y a que la première photo en début d’article qui est correct.



Tissus : Stop Tissu – Patron maison

Pour le prix, attention les yeux et restez bien assises sur vos chaises, il est inférieur à 3 euros. Oui, oui, vous avez bien lu.
La doublure est un cadeau reçu lors d’une de mes lointaines, trèsssss lointaines, commandes chez eco-tissu et pour le fil, il s’agit simplement de restes de bobines en tout genre.

Mon prochain défi, si j’arrive toutefois à m’y tenir, sera le D13 de décembre… Froid, moi ?? Jamais !

Bises.

EDIT DU 02/12 : En bonus, deux petites photos de la jupe portée. C’est plus sympa comme ça !

89 grammes…

Et pas un gramme de plus. Cette dernière tunique est d’une légèreté incroyable. Et au vu des prévisions « chaleureuses » pour cet été, elle sera, à n’en pas douter, ma plus fidèle alliée.

A coup sur, en l’apercevant, vous vous dites : « Encore un tissu improbable ?!!?!! » :lol: OUI ! J’avoue une faiblesse pour ces tissus que certaines appellent Vintage et d’autres Vieillots, voire carrément Mère-grand
Moi je les a-do-re ! Ils sont juste parfaits pour relever un jean sans saveur ou pour égayer un pantalon noir à pince trop classique.
Ils ont un second avantage. On en trouve partout à petits prix. Forcément, mon étagère à tissu en est pleine. 8-O

Bon revenons 2 mn à cette tunique ! J’avais envie d’un modèle pas prise de tête, rapide à coudre, à manche raglan et déjà tracé. J’ai donc ressorti mes patrons japonais et mon choix c’est très vite porté sur le modèle 31 du Pochee 9 (déjà cousu l’année dernière).

Le patron avait déjà été allongé de 10-15 cm et les côtés légèrement retaillés donc j’ai coupé mon tissu allègrement sans plus amples préoccupations. C’est en voulant modifier le système d’encolure que je me suis aperçue que j’avais zappé les marges de couture. Ca ne pose pas de pbm en largeur (n’oublions pas qu’il s’agit de Japan Couture), mais j’ai eu quelques sueurs froides concernant emmanchure et longueur totale. Finalement, elle tombe bien. OUF !


Tissu : Stop tissu – Patron : Pochee 9 Modèle 31

Au passage, vous avez vu comment elle s’accorde trop bien avec mes petites shoes ?? Enfin « petites », façon de parler puisqu’elles affichent pas moins de 9 cm de talon. :-D

Je vous laisse avec la petite note… d’une légèreté incroyable elle aussi. Un tout petit mètre de voile a été suffisant, un reste de bobine qui trainait là et un livre déjà rentabilisé l’année dernière.  8-)

Bises.

 

Chemise [tentative n°3 - Episode II]

« Ne jamais baisser les bras ! » Je crois que c’est une maxime qui me va bien… j’aime aller au bout des choses, coûte que coûte !

J’ai donc repris ma chemise en voile vintage, un petit coup de ciseaux, 2-3 modifs aux manches et à la patte de boutonnage du devant, un bouton supplémentaire et ça y est, elle me plaît ENFIN cette chemise.


Tissu : Stop Tissu – Boutons : Récup – Patron : Burda avril ’11 modèle 105

Finalement, il ne lui manquait pas grand chose pour devenir ma chemise pref’ de pref’ !  :-D

Bises.