Newsletter

Calendrier

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Quand Moneta rencontre Plantain…

moneta

… il naît entre eux une bien belle histoire d’amour !

La robe Moneta (qu’on ne présentera plus), m’a tout de suite plu. Mais n’ayant pas le temps de coudre en 2015 (et 2014), j’ai eu tout loisir de baver sur les jolies versions d’EmilieCamille et tant d’autres.

OK, OK… ma peur bleue de coudre du jersey y était aussi pour beaucoup  8-O . J’ai fait quelques tentatives à plusieurs reprises avec cette merdasse de tissu et malheureusement, lui et moi n’étions pas potes.

Je me suis donc équipée pour mettre toutes les chances de mon côté cette fois :

  • Du jersey milano qui se tient
  • Quelques aiguilles spécial jersey
  • Et une aiguille double spécial jersey aussi

Et après des dizaines et des dizaines de réglages, j’ai enfin réussi mon coup. Danse de la joie dans la maisonnée !

Une fois la technique réglée, il restait une toute petite chose qui me chiffonnait… l’encolure avant ne me plaisait pas beaucoup et je me méfie toujours des jupes froncées.

J’ai donc demandé conseils à Emilie qui m’a gentiment aiguillée (oui oui, note, c’était un jeu de mots !!) pour réaliser mes modifs :

  • Encolure du tee-shirt Plantain de Deer & Doe soigneusement adaptée à l’arrache.
  • Jupe avec 2 plis creux à l’avant et deux plis creux à l’arrière
  • Manches rallongées de 10 cm.

moneta1

moneta2

Nan mais regarde moi ces belles finitions !!?! Ouep, il me faut pas grand chose parfois pour être heureuse dans la vie.  :-D

moneta3

moneta4

Et cette encolure ?!!? Nan mais allo quoi ! Ca c’est de l’encolure.

moneta5

Et tiens toi bien à ton fauteuil… le plus génial dans cette robe qui est courte, c’est qu’elle est move compatible. Si si, je te jure ! Après trois danses des canards, je ne me suis pas tapée une seule fois la honte (Comment ça c’est la honte la danse des canards ? Meuh non !).

moneta7
Tissu : Coupons Saint Pierre - Patron : Moneta de Colette Patterns

Cette robe, qui était une version d’essai, a déjà été portée à trois reprises, réchauffée soit par un petit gilet boutonnée noir soit un long gilet moelleux marine. Elle va devenir un incontournable de mon printemps 2016.

Mais je ne désespère pas de trouver THE jersey qui me fera tomber, pour une version définitive.

Alors si tu es grand, noir, un peu épais avec de magnifiques fleurs rouges, roses, jaunes, bleues, n’hésites surtout pas et contacte moi à la fin de ce billet. Une grande ♥ ♥ ♥ histoire d’amour peut naître entre nous aussi ♥ ♥ ♥.

En t’attendant mon beau, je vais noyer mes envies avec un très chouette chiffon très très léger, dans les tons marrons et orangers, pour préparer l’arrivée du printemps. :oops:


Soha – Mil pasos

Collection Printemps-Eté 2014

pe2014

On peut dire que j’aurai pris mon temps pour « sortir » la collection printemps-été cette année… envie de tout, envie de rien, pas beaucoup de temps à consacrer à mon blog, pas beaucoup de temps pour moi tout court d’ailleurs !

Bah oui, j’ai été raisonnable ces derniers temps et j’ai passé les malheureuses heures qu’il me restait de dispo quelques heures sur ma MàC et non sur mon MAC (heuuuu j’ai un PC :-D , mais c’était pour le jeu de mots).

♦ ◊ —-—-—-— ◊ ♦

On commence par les couleurs.

couleurs p-e2014

Rien d’original à venir. Je n’arrive décidément pas à sortir de ma zone de confort… pire encore, ces dernières semaines, je n’ai guère porté autre chose que du noir.

Donc c’est reparti pour du noir, du blanc, du rouge, du bleu et leurs variantes.

♦ ◊ —-—-—-— ◊ ♦

Côté modèle, la liste risque fort d’évoluer au fil des semaines. Mais au jour d’aujourd’hui, j’ai besoin absolument d’un nouveau trench. Le modèle Lekala m’a carrément fait craquer avec son double col et ses manches originales à souhait.

Lekala trench

J’ose même l’imaginer en popeline blanc cassé avec une doublure satin Graouuuuu.

♦ ◊ —-—-—-— ◊ ♦

Dans les indispensables, je case aussi la petite veste à porter seule, comme un chemisier, et qui s’accorde aussi facilement avec une jupe qu’un pantalon. Encore un modèle Lekala (vous allez en manger un certain temps  8-O ), encore un modèle original, qui est à la base une blouse.

Kekala

La doublure est déjà cousu et m’a servi de toile. J’avais pensé, au départ, l’associer avec un fin lainage bleu à petits carreaux tons sur ton. Ouchhhhh ! Aligner des carreaux sur un modèle raglan s’avère mission ‘presque’ impossible. De la microfibre noire sera parfaite (et moins casse-c…e !).

♦ ◊ —-—-—-— ◊ ♦

Dans les coups de coeur du moment, j’ai craqué pour la Carme Blouse de Pauline & Alice… et c’était pas gagné ! Je fuis les plastrons comme la peste. C’est typiquement le genre de modèle qui ne va à ma morpho. Pourtant en voyant les différentes versions fleurir un peu partout, j’ai trouvé la coupe intéressante et potentiellement portable.

carme v1-v2

Un article est à venir, puisque la version 1 (viscose noire imprimée plumes blanches) est déjà passé sous le pied de la MàC, déjà portée et m’a convaincue de lui offrir une petite soeur en crêpe georgette bleu nuit légèrement transparente (so sexy).

♦ ◊ —-—-—-— ◊ ♦

Pour rester dans les petits hauts, un autre modèle Lekala (bah oui encore, j’ai prévenu, fallait lire :lol: ). OK ! Le dessin technique ne fait pas envie comme ça, mais cette blouse a un très très fort potentiel.

Lekala blouse

J’hésite encore pour le tissu, une microfibre crème. J’ai un peu peur que le tissu soit trop fluide, surtout pour la partie basse. Une toile s’impose de toute façon.

♦ ◊ —-—-—-— ◊ ♦

Après les hauts, il faut bien la jupette pour aller avec. Elle est sympa non ?? Lekala power ! Et là, il va falloir que je fasse un tri draconien dans mon dressing. Les 2/3 de mes jupes sont devenues trop larges (malgré des passages répétés dans le sèche-linge), elles tombent sur les hanches et elles tournent. Pas vraiment cool de se retrouver en fin de journée avec les coutures côté sur le devant.  8-O

Je recherche d’autres modèles sympa, si vous avez des idées, je suis preneuse.

lekala jupe

Pas de surprises avec une version noire pour le bureau, ça reste pour moi une valeur sure. Et dans la foulée, une version blanche ! Parce que oui, Cristina l’a dit : Ma chérieeeeeee, le blanc, quand on a des rondeurs, ça ne grossit pas. Et le total look blanc, ça allongeeeeeee la silhouette ! Oui oui, elle l’a dit !  :-D

♦ ◊ —-—-—-— ◊ ♦

Et vous avez l’habitude, une collection sans robe, ne serait pas une VRAIE collection. J’ai repris le modèle Simplicty 2217 (déjà cousu l’hiver dernier) et portée un nombre incalculable de fois.

2217

Le haut est déjà coupé dans une microfibre bordeaux (je kiffe grave la microfibre, je regrette de ne pas en avoir commandé des rouleaux entiers) et du fait de sa fluidité et de sa légèreté, je compte entièrement doubler la robe dans un satin imprimé d’inspiration années 70. Après réflexion, je crois que je vais modifier la ceinture (moins large) et la jupe (1/4 de cercle).

♦ ◊ —-—-—-— ◊ ♦

Allez, courage !! Votre calvaire arrive à sa fin, avec cette dernière robe. C’est typiquement le style de petite robe rétro que j’aimeeeeeeeeeeee. Elle vous rappelle peut-être la Cami Dress de Pauline & Alice ? Imaginez que j’ai failli la commander, quand je me suis souvenue que j’avais depuis des lustres un modèle ressemblant, la Simplicity 1880.

1880

Le tissu est une viscose somptueuse, bleu nuit avec un seul des côtés imprimé blanc. Je ne sais pas vraiment comment j’utiliserai le tissu : juste le haut avec l’imprimé ou uniquement le bas ou encore sur toute la longueur…

J’ai l’espoir fou bon espoir de réaliser la totalité de ces modèles. Mais il va falloir que je m’active, ne serait-ce que pour le trench. L’été risque d’arriver trop vite.

Les Négresses Vertes – Voilà l’été par rycko35

 

La petite robe noire… ENCORE !

MG0

S’il y a une fringue dont je ne peux me lasser, c’est bien celle là : la PRN.

Elle a tout pour elle… classique, intemporelle, de toute saison, chic ou bureau-compatible, et j’en passe. J’ai donc tendance à en accumuler quelques unes dans mon dressing.

Pour cette nouvelle PRN, je cherchais un modèle un peu différent de ce que j’ai déjà (tant qu’à faire), un modèle trapèze, années 60-70, basique avec une touche d’originalité.

Le patron est tiré du Burda Classics AH 2013-2014, la robe 0012B. Elle est donc large à la taille et aux hanches et se marie parfaitement avec un sous-pull en cette saison.

D’ailleurs, je vais faire une parenthèse concernant la revanche des sous-pulls. Après comptage méticuleux de mon tiroir, je n’en ai pas moins de 14. Quelques exemplaires en noir, 1 blanc, 1 taupe, 1 gris, 1 beige, 2 marrons, 1 rouge, 1 orange, 1 rose et même 1 violet !
Vous vous dites que vous vous en foutez… mais c’est surement parce que vous n’avez pas eu à en porter toute votre enfance. J’ai le souvenir d’un truc affreux, qui étranglait et qui grattait. J’ai longtemps refusé d’en porter et m’étais même  promis de ne jamais en acheter un seul.
14 je vous dis !!   :oops:  C’est qu’ils ont bien changé en 20 30 35 40 ans.

Le tissu est une gabardine noire, tombante, souple et qui danse à chacun de mes pas (dixit mon mâle).

MG1MG2

Pour la touche d’originalité, j’ai simplement ajouté des poches dans la couture avec un empiècement « oeilleté ».

MG3
MG4

Découpe princesse pour un joli fit.

MG5

Une seule rectification du patron, la suppression de 4 cm dans le dos, modification récurrente lorsque je couds du Burda.

MG6MG7
Tissus :  Coupons de St-Pierre - Patron : « Miss Glacier » Burda classics AH 2013-2014

Il m’aura fallu un temps d’adaptation avant de la porter en dehors de la maison (pas moins de 3 semaines). De par sa forme trapèze, j’avais la désagréable impression de porter un sac.  Si, si, je le jure, un sac ! Pourtant, elle est parfaite pour ma morphologie en V puisqu’elle rééquilibre ma taille et mes hanches, en créant le volume qu’il me manque. Un modèle à refaire, en satin peut-être, pour une version plus printanière et plus chic. Je lui rajouterai bien des manches 3/4 aussi.

Le seul reproche que j’ai trouvé à cette PRN, c’est qu’il est difficile de photographier du noir.  :-D

Petit calcul rapide du coût de revient : tissus = 4 €uros - fil = 0.80 €uros – patron = 6.50 €uros – Zip = 2 euros – Oeillets piochés dans mon sac de scrap. Soit un coût inférieur à 14 €uros.

Spéciale dédicace à mes deux « bébés » (Bah quoi ?? Oui ça restera toujours mes bébés même si ce sont deux grands gaillards qui se moquent de leur mère quand elle a la larme à l’oeil de les voir partir !!) partis hier pour 8 jours en Espagne, Manu Chao -Me gustas tu.

Classe, un brin sexy et confortable.

2217

Je ne sais pas comment vous êtes organisées, mais pour ma part, je consacre généralement 2 à 3 heures le week-end à ma pile, mon building, ma montagne bringuebalante de fringues à repasser. 8-O Et ces derniers temps, je me fais toujours la même remarque : une jupette rouge, suivie d’une jupette noire, suivie d’une jupette bleue, suivie d’une jupette chiné, suivie d’une…

Oui poulette ! Tu as de quoi tenir 3 bonnes semaines sans jamais porter deux jours la même jupe. Faudrait te bouger un peu là !

Je suis donc partie à la recherche de la petite robe parfaite qui serait à la fois :

Classe, un brin sexy et confortable.

Ca existe ça ?!!?

Oui, oui, ça existe une robe sexy et confortable. Son nom de code ?? Simplicity 2217. Mais un patron sans le bon tissu ne sert pas à grand chose. Et là, c’est un sans faute avec ce crêpe gris des Coupons de Saint-Pierre. Il est chaud, un peu épais et reste souple.

Pour les modifications, il y en a peu.

Tu nous aurais étonnés si tu n’avais rien modifié.

  • Les manches 3/4 ne me plaisaient pas. Mais en qualité de poisson rouge, j’ai zappé la modification avant la découpe du tissu. J’ai donc ajouté une bande de tissu avec trois plis religieux pour camoufler le raccord.
  • J’ai supprimé 5 cm dans la longueur.

Et en bonne élève (oui, ça peut en surprendre certains  :-D ), je continue à suivre ma to-do-list fixée lors de l’inspiration Fall 2013.

2217_12217_2
2217_3
2217_4
2217_5
2217_6
2217_72217_8
Tissu :  Coupons de St-Pierre - Patron : Simplicity 2217
2217_9

Une fois de plus, pas de surprises pour les IGirls. Je réfléchis d’ailleurs à la possibilité d’arrêter la pollution photographique d’IG, sous peine de perdre tout intérêt à ce blog.  :roll:

Ha oui, ça pour polluer, tu pollues grave !

Je vous laisse avec un nouveau morceau de zik, Grand Corps Malade & Sandra Nkaké – Te manquer, moi je file voir la levée de mon pain cocotte !

Peace and Love et tout et tout…

robeburda0

Un second billet en moins de 5 jours ?? Waouhhh ! Ca sent la fin des vacances. NON, même pas… c’est plutôt grâce à la belle Clo (qui m’a botté les fesses pour que je reprenne un peu le chemin de mon blog).

D’ailleurs en parlant de Clo, c’est également grâce à elle que je me suis lancée dans la réalisation d’une nouvelle robe. En voyant ses photos sur IG, j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce modèle Burda d’avril 2013. Une robe longue, très longue, très très longue et tout en légèreté. Une envie de soleil, de plage sous les pavés, de retour aux seventies :

Peace and Love et tout et tout…

Cerise sur le gâteau, elle colle pile-poil au défi Vintage de T&N auquel je souhaitais participer !

Autant vous prévenir, ce modèle est tissuvore avec pas moins de 3m60 de voile et 2m30 de doublure conseillés par Fraülein Burda. 8-O  Rien que ça !! Mais comme d’hab, je n’ai pas respecté les consignes, ce qui donne, moins de tissus utilisés et des finitions autrement plus belles.

Pour résumer les modifs :

  • Patron retouché pour réduire les emmanchures et allonger l’encolure devant.
  • Le haut est doublé comme pour la jupe, en satin et non en voile.
  • La doublure de la jupe s’arrête à mi-cuisse.
  • Les coutures tissu et doublure sont réalisées indépendamment et en couture anglaise.
  • Suppression de la ceinture (après réflexion, je vais ajouter une ceinture amovible).
  • Suppression des frou-frous aux emmanchures et encolure.
  • Les smocks ont été cousus au fur et à mesure en partant du bas. Ca permet d’en ajuster la hauteur pour qu’elles tombent bien sous poitrine.
  • Roulotté pour l’ourlet.

J’aime beaucoup cette robe. Elle est vraiment très agréable à porter… pourtant il n’y en aura pas d’autres versions. J’ai un peu trop galéré pour la coudre et une seule et unique robe longue suffit dans mon dressing.

robeburda1robeburda2
robeburda3robeburda4
robeburda5
robeburda6
robeburda7

Encore une, histoire de s’amuser. Chéri-Chéri a réussi à dénicher au fin fond d’un tiroir poussiéreux les lunettes de John Lennon. :-D

robeburda9
Tissus : Myrtille et Coupons St-Pierre - Patron : Burda avril ’13 modèle 125
robeburda8

Il reste encore un top en soie et un pantalon en crêpe à vous montrer (ou pas) et ça sera fini pour cette saison. Depuis plusieurs jours, je travaille, réfléchis à fond, rêvasse à ma garde-robe d’automne. L’occasion de faire un nouveau billet dans peu de temps !

Une toute toute dernière photo avant de partir. Si ça, c’est pas pousser le détail jusqu’au bout des ongles…  :lol:

robeburda

Magnifaïk ma chériiiie !

ydII

 

Houlà !! Mais c’est que je ne suis pas en avance… Oui, oui, je traîne dans la piscine, je somnole dans le hamac et je fais même des gaufres pendant que mes copinettes, bien plus sérieuses que moi, ont déjà posté leur défi.  :-?

Mais quel défi ?? Après avoir terminé la PRN, j’ai invité Clo’s et le Papillon à me suivre pour une seconde version, que je souhaitais coudre pour le défi Vintage de T&N. Ni une, ni deux, elles ont accepté de suite (merci merci les filles, sans vous, cette robe ne faisant pas le poids face à ce temps estival). Et il faut bien le dire, leur version est juste :

Magnifaïk ma chériiiie !

Oui, je me prends pour Cristina en ce moment !  :-D

Revenons à cette robe. Une seule petite modification par rapport à la PRN, l’ajout d’une ceinture. Tout en coton, un coton fin rouge et un voile de coton marine à fleurs. Mais passons vite aux photos.

ydII1ydII2
ydII3
ydII4
ydII5
ydII6
ydII7

Vous ne verrez pas ma tête aujourd’hui… cette photo a été prise 3 mn après être sortie de la piscine, sans maquillage et pas coiffée. C’est la ca-ta-strophe, la cataaaaaaaaaaa ma chérie !  8-O

ydII8
Coton : Les coupons Saint-Pierre - Voile de coton : Myrtille - Zip et bouton : Myrtille - Patron : Yokedress de Salme
ydII9

Alors, vous en pensez quoi ?? Elle est parfaite aussi pour le bal des pompiers non ?? Oh là làààààààààà, ça va être RA-DI-CAL !

Pour voir la version de Clo’s, c’est ICI et la version du Papillon, c’est LA.

ydII10

De son petit nom : la PRN.

yoke

Je ne vous ferai pas l’éloge de la petite robe noire. Je suis persuadée que, vous aussi, vous possédez dans votre armoire cet incontournable de la mode féminine. D’ailleurs, si ce n’est pas le cas, je vous encourage à y remédier trèssssss vite. Vous ne le regretterez pas.  ;-)

De son petit nom : la PRN.

Non contente de pouvoir s’accorder avec ABSOLUMENT tout (couleurs flashy ou sobres, chaussures improbables ou classiques, bijoux en pagaille), elle est tout simplement parfaite pour toute occasion, du déjeuner professionnel à une cérémonie en passant par un dîner aux chandelles… et peu importe la saison !!

Je ne compte plus le nombre de PRN qui pullule dans mon dressing (5 ou 6 au moins). Pourtant, dès que j’ai eu le patron Yokedress de Salme en main, coton et voile noirs se sont imposés immédiatement. Donc, tissus OK, passons au déchiffrage du patron.

Il faut savoir que les explications sont en anglais, avec peu de dessins explicatifs. Alors, l’anglais commercial, no problem ! Mais la couture en anglais, c’est… comment dire… généralement plus délicat. Autant vous le dire tout de suite, dans ce cas précis, ça ressemblait plutôt à du déchiffrage de chinois avec un dico biélorusse.

J’en profite pour remercier mille fois ma super copine Delf pour ses traductions, son aide et son grand soutien… Aurélie, je ne t’oublie pas, merci aussi pour tes encouragements.  :-D

J’ai fait plusieurs recherches pour trouver des explications et quelques visuels de cette robe réalisée par d’autres blogueuses. Et bien, il n’y a pas vraiment grand chose… à croire que ce patron n’a pas fait fureur. Pourtant, le rendu est génial.

Si vous êtes intéressées par la réalisation de la Yokedress, voici quelques indications qui me semblent importantes et qui mériteraient de figurer dans le descriptif.

  • Si vous utilisez du voile ou de la dentelle, pensez à thermocoller avec des bandes de 0.5cm de vlieseline tous les bords de votre tissu. Ca lui permettra de ne pas se déformer et facilitera la couture.
  • La couture des arrondis du buste est délicate. Il faut procéder comme pour le montage des manches en résorbant l’embue. Je vous conseille de vous entraîner avant.
  • Le patron de la jupe est erroné. En effet, celui-ci est dessiné pour réaliser des plis couchés et sur le dessin correspondant, il est montré des plis plats (au passage, je trouve ça plus joli). Pas d’inquiétude, il suffit de recouper le surplus de tissu une fois épinglé correctement.
  • Terminez l’assemblage de la robe par la couture des épaules. Ca permettra de reprendre la ligne d’épaules au besoin, évitant ainsi que les emmanchures baillent.
  • Enfin, pensez à bien repasser en arrondi les biais avant de coudre ces derniers.

En d’autres termes, je déconseille ce modèle aux grandes débutantes. Et n’hésitez pas à me contacter, si vous voulez d’autres explications.

Une seule modification apportée au patron, la jupe a été allongée de 10 cm, ourlet de 3 cm compris (pour rappel, je suis grande).

yoke1yoke2
yoke5
yoke3yoke4
yoke6

Seule fantaisie de cette robe, la couture d’ourlet est faite avec un point de broderie.

yoke7

Photo prise au fond du jardin entre deux averses et deux coups de vent !!  :roll:

yoke8
Tissu Coton : Les coupons Saint-Pierre - Zip : Myrtille - Patron : Yokedress de Salme

yoketicket

Il va falloir un nouveau jupon pour aller avec cette robe pour espérer garder le volume de la jupe. Jupe d’ailleurs qui ne me convainc pas plus que ça… J’étudie déjà une prochaine version en coton rouge et voile marine à fleurs rouges, et peut-être associée à la jupe de la Belladone.

Je vous laisse avec un vieux tube (je sais, encore !!) de Mecano - Hijo de la luna.

Que vos rêves soient doux.

Let’s twist again.

1950

Je crois que ça n’aura échappé à personne, je voue une passion pour les jupes et robes en tout genre. D’ailleurs, depuis quelques semaines, je me suis sérieusement penchée sur les robes vintage… les robes des années 50…

Let’s twist again.

Plusieurs modèles m’ont tapé dans l’oeil, comme celui-ci ou encore celui-ci. Et après quelques recherches sur le net, il s’avère que la patron Simplicity 2444 est parfait pour débuter. Ca ne pouvait pas mieux tomber, cette pochette prenait la poussière depuis quelques années dans ma bibliothèque.

J’ai commencé par faire une toile du buste (je sais, ça ne vous étonne plus). Bien m’en a pris en tout cas. Je m’étais basée sur les mensurations inscrites directement sur le patron. Emballée et pressée de voir le résultat, les machines ont carburé à plein gaz.

Sauf qu’après essayage (pratiquement à la fin, c’est plus sympa), c’est la grosse déception. Il faut tout simplement arrêter de respirer si je veux rentrer dedans. Je rechigne un peu à faire la taille au dessus. Bouuuuh !! Pas très bon pour l’image de moi-même.  :cry:

Il faut se rendre à l’évidence, plus le choix, on recommence tout. Et là, je m’aperçois que les indications de taille sont différentes entre le patron et la pochette. Ouf ! Il faut effectivement la taille au-dessus, mais rien à voir avec mon poids, juste une erreur de report entre les mesures, la taille anglaise et la taille française.  :-D La toile n’est pas perdue, j’ai déjà ma petite idée pour porter cet essai, mais je vous en parlerai un autre jour.

Revenons à la robe ! Pour l’occasion, j’ai passé commande aux Coupons de St-Pierre d’un très beau coton marine à pois blancs. A peine reçu, il était lavé, séché et repassé (ses petits copains aussi… :oops: ). Le lendemain, tout mon fatras était sorti et j’ai attaqué les choses sérieuses. Version manches courtes et poches prises dans les coutures.

Aucune modification du patron. Ha si, une toute petite… obligée d’ajuster la partie haute du dos au niveau du zip qui avait tendance à former un petit « bec ». Autant dire, rien du tout.

1950_11950_2
1950_41950_3
1950_5
Tissus : Coupons de St-Pierre – Zip : Myrtille - Patron : Simplicity 2444
1950_8

Est venu ensuite la question d’un jupon ou non. La robe semble assez « plate » sans.  Mamie et son jupon ont été d’une aide précieuse.

Finalement, le mien est en taffetas (pas de tulle, ça gratte trop) et donc simplifié. Je compte tout de même en refaire un en coton ou sorte de voilage pour plus de souplesse.

1950_jupon
Tissus et élastique : Myrtille - Patron : d’après le jupon de Mamie

Il faut savoir que j’ai bouclé la robe et le jupon en moins de 4 jours pour pouvoir la porter à l’anniversaire de ma maman ce week-end. Il me manquait pourtant 2 accessoires indispensables : une ceinture et un petit gilet. Ceinture trouvée 6 heures avant mon départ et gilet déniché par hasard le samedi matin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous le dis ou pas ?? J’adoreeeeeeeeeeeeeeeee ma robe ! Je pense que cette forme me convient particulièrement bien… non ??

Je vais poursuivre mes investigations concernant la couture vintage.  :-D

Je n’en rajoute pas plus, j’ai été suffisamment bavarde.

Bonne soirée à toutes et tous.

Combo Mésange #2.

combo

Avec quelques heures d’avance, me voilà de retour avec le défi Combo Mésange. J’ai vraiment aimé travailler ces couleurs, même si j’ai changé 10 fois d’idées en cours de route.

N’ayant pas de tissu qui regroupe la totalité de ce combo, j’ai tenté d’assembler ce que j’avais (pour un résultat plus ou moins probant). Et au final, je ne vais présenter que 3 réalisations. La 4ème n’est toujours pas finalisée.

Pour commencer, je vous montre la robe « canard ». Et comme chaque vêtement que je couds, cette robe a son histoire.

canard 44

Tout est parti des dos boutonnés que j’ai vu pulluler un peu partout depuis des semaines. Si je m’écoutais, j’en mettrais à toutes mes fringues (j’ai encore 2-3 projets en tête d’ailleurs).

Le patron :

  • Encore et toujours mon patron chouchou de la robe « 4 saisons ».
  • L’encolure dos a été creusée.
  • 3 cm ont été ajoutés à chaque demi dos.

Les tissus :

  • Pour la robe, du crêpe bleu canard.
  • Pour la doublure, du satin noir.

Déjà portée plusieurs fois, c’est un vrai bonheur. Elle est fluide et suis tous les mouvements. A assortir avec le tour d’épaule ou le petit gilet moutarde de ma garde-robe.

canard 44_1canard 44_2
canard 44_3canard 44_4
canard 44_5
canard 44_6canard 44_7
Tissus : Myrtille - Boutons: Myrtille - Patron : Tendance couture n°7 modèle 44

Impossible à photographier, je vous assure pourtant que ce tissu est vraiment bleu canard.

Pour le second projet, je suis partie sur un ensemble blouse/jupe.

La blouse m’a été inspirée par Hachis Parementure. Renseignement pris, j’ai testé sur une toile et le résultat m’a plu. Pour la jupe crayon, rien d’original, si ce n’est que j’ai ajouté 2 liens à nouer (recyclage de la robe « Drame »).

Les patrons :

Les tissus :

  • Blouse en lin et coton mélangés moutarde.
  • Jupe en coton stretch marine et satin bleu/gris/blanc.

Pas certaine de porter la tunique et la jupe ensemble… mais séparément, j’adore !

blouse1
blouse2blouse3
blouse4blouse5
jupeb1jupeb2
jupeb3combo1
Tissus : Marché d’Aulnay et Myrtille - Patrons Top 104 du Burda d’août 2011 et patron maison

Je vous montre tout de même la 4ème réalisation inachevée. Il s’agit d’un sac. Mais il a été mis de côté, n’arrivant pas à obtenir exactement le résultat que je veux !

sac les petites

Je ne vais pas en ajouter plus, ce billet est suffisamment long comme ça  :-? mais pour celles qui ont participé au défi, c’est à votre tour.
Ajoutez dans les commentaires, le lien vers votre article ou la photo de votre réalisation. Je ferai un montage dans quelques jours.

Keep calm and color your life !

(Ré)Apprendre à se connaître.

Lorsque j’ai débuté à la couture, j’avais pour but, entre autres, de pouvoir porter des vêtements qui me vont bien et s’accordent parfaitement à ma silhouette.

Mais comme un chien fou, je suis partie dans tous les sens. J’ai voulu tout coudre, tenter des modèles qui me font craquer sur d’autres (Waouuuh !! Je veux moi aussi la robe tablier qui va si parfaitement aux silhouettes japonaises. 8-O ), avoir absolument le petit haut du moment porté par toute sylphide, …

Crotte de bique (c’est mon juron préféré :-? ) !! Pourtant à 40 ans, je devrais savoir ce qui peut me mettre en valeur ou non ??!? Je crois surtout que j’avais juste perdu de vue cet objectif et cette longue pause couturesque m’a permis de recadrer mes envies et mes besoins.

(Ré)Apprendre à se connaître.

Exit les patrons sans forme, loose, pas ajustés, je visualise maintenant bien mieux les coupes qu’il me faut.

Et dans mes projets incontournables, il y a the perfect small dress… celle qui se porte aussi bien au bureau, qu’à un déjeuner entre amies ou un dîner en amoureux. C’est devenu une obsession. La quête est longue et semée d’embûches, c’est moi qui vous le dis !!

Lorsque j’ai croisé ce modèle dans le Burda classic, j’ai su que nous pourrions nous entendre. Après avoir monté une toile, réajusté le modèle et reporté les différentes modifications, je me suis lancée dans la confection d’une robe test. Le choix du tissu n’est pas parfait mais il me donne une bonne idée du résultat final.

Concernant les modifications, il y en a eu plusieurs :

  • Côté buste, allongement de 2 cm (pas assez), pinces poitrine plus arrondies et suppression des pinces dos.
  • Côté jupe, les pinces dos ont été ajustées ainsi que la courbe dos.
  • La fermeture éclair a été supprimée dans le dos et posée sur le côté sous la manche.




Tissu : Stop tissu – Zip : Myrtille – Patron : Burda Classic  HS 41H mix modèles 4B et 4C

Je suis globalement assez contente de cette robe. Je compte la refaire dans un tissu plus fluide. Et pour aller avec, maintenant il me faut ABSOLUMENT une petite veste courte en lainage léger. :-D
Affaire à suivre !!

Je vous laisse avec un titre de circonstance de Cinema Bizarre – My obsession.

Keep calm and be yourself !